Quel est l’encadrement pédagogique prévu ? A quoi sert le promoteur ?

Plusieurs dispositifs sont mis en place pour aider l’étudiant à élaborer son TFE en l’incitant à travailler de manière responsable, en faisant preuve d’autonomie tout en prenant les contacts nécessaires.

Tout d’abord, au 1er quadrimestre de la 3ème année du Baccalauréat, l’étudiant suit un module de cours intitulé Préparation au stage et au TFE dans l’UE PPP. A condition que l’étudiant y consacre toute l’énergie nécessaire, ce cours doit lui permettre de réfléchir à un sujet de TFE, en lien avec la mission de stage et d’acquérir toute la méthodologie nécessaire à l’élaboration du TFE.

Par ailleurs, la Coordination des stages et TFE désigne pour chaque étudiant un promoteur, c’est-à-dire un membre du corps professoral de la section Baccalauréat Marketing[1], chargé de superviser l’étudiant dans la réalisation de son stage et dans sa démarche personnelle d’élaboration du TFE pour l’aider à développer les compétences visées. Etant donné le nombre limité d’heures qui lui sont attribuées pour encadrer chaque étudiant (en moyenne, 5 heures par étudiant), le rôle du promoteur doit se focaliser sur certaines étapes-clés :

  • Donner son avis sur le sujet de TFE en lien avec la mission de stage ;
  • Poser un regard critique sur les planning et plan de travail proposés pour jalonner la démarche d’élaboration du TFE (avant le départ en stage) ;
  • Guider l’étudiant dans ses recherches bibliographiques et lui fournir des indications théoriques et méthodologiques.

L’étudiant doit également considérer le maître de stage en entreprise, dans la mesure de ses disponibilités, comme une personne-ressource dans l’élaboration de son travail. Le maître de stage doit nécessairement être consulté pour le choix du sujet de TFE puisqu’il s’agit d’identifier et de résoudre un problème marketing rencontré par l’entreprise de stage.

L’étudiant notera que le promoteur et le maître de stage ne sont pas tenus d’effectuer des lectures de tout ou partie du travail en cours d’élaboration. Ils en liront la version complète et définitive en vue de son évaluation avant l’oral de soutenance (cf. modalités d’évaluation infra).

L’étudiant est le seul responsable de l’avancement de son travail. C’est à lui que revient l’initiative de contacter son promoteur aux moments qu’il juge opportuns. Cependant, afin d’éviter toute perte de temps, l’étudiant doit s’abstenir de commettre les erreurs fatales[2] suivantes :

  • Poser des questions au promoteur (ou à la Coordination) dont les réponses sont clairement énoncées dans le présent document.
  • Croire que le promoteur et le maître de stage vont travailler à sa place.
  • Croire que le promoteur (ou le maître de stage) est un correcteur orthographique, grammatical, de mise en forme …
  • Croire que le promoteur et le maître de stage n’ont personne d’autre à qui penser.

Nous recommandons à l’étudiant de contacter toute personne susceptible de l’aider dans la réalisation de son travail (professionnel du secteur ou du domaine du TFE, professeur du département, professeur extérieur, correcteur …).

[1]   Le choix du promoteur tient compte, autant que faire se peut, de la compatibilité entre la mission de stage/le sujet de TFE et l’expertise du professeur dans le domaine.

[2]   S.-H. SAINT-MICHEL, Rédiger son mémoire en marketing et communication, p. 4. Ce document électronique est disponible gratuitement en adressant une demande via le lien suivant : http://www.marketing-marketing.fr/articles.htm#methodologie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s